.REF90-N°XI-XII – Tu es Petrus

16,00

DOSSIER

Exigences chrétiennes en politique…

…exigence politique de la vie chrétienne.

En stock

UGS : C0021075 Catégorie :

Description

Editorial – L’homme, animal social abbé Benoît Paul-Joseph, directeur de publication

L’homme parvient à sa finalité ultime par la grâce du Christ qui lui en fait le don gratuit. Cependant la grâce ne supprime pas la nature : la cité reste le lieu du bien vivre humain. Elle doit donc permettre à l’homme de s’acheminer vers son bien plus élevé, qu’il trouve dans la cité céleste.

La foi et le martyre Mgr Athanasius Schneider

La foi inaugure en nous la vie éternelle. Il faut être prêt à lui rester fidèle, jusqu’au martyr, et même si les plus hautes autorités ne montraient pas l’exemple.

Dossier Exigences chrétiennes en politique, exigence politique de la vie du chrétien

Introduction   abbé Nicolas Télisson, FSSP

La politique est le sommet de la vie morale et le lieu de son plein épanouissement naturel. Il y a donc une exigence politique du chrétien, qui n’est ni une théologie politique, ni un ralliement aux institutions du siècle.

Le bien commun et les premiers principes de la vie politique P. Luc, O.S.B.

Le vrai bien est celui que notre intelligence découvre conforme à notre nature humaine. La société civile est seule capable de fournir ce qu’il faut à la perfection de l’existence. L’objet naturel de toute intervention en matière sociale est de soutenir les membres du corps social, et non pas de les détruire ou des absorber.

Primauté de la personne ou primauté du bien commun un prêtre de la FSSP

Le personnalisme prétend lutter contre la tyrannie par l’exaltation de la personne humaine, qui est transformée en principe et fin des institutions. Il partage ainsi l’idée de la modernité selon laquelle bien propre et bien commun s’opposent et s’excluent. C’est dire qu’il épouse la modernité dont la liberté individuelle exercée pour elle-même est l’alpha et l’oméga.

Les deux cités : société et pouvoir dans les pensées classique et moderne Pr. Guillaume Bernard

La fiction du contrat social a fait fortune, en niant l’existence d’un ordre cosmologique des choses s’imposant à l’homme. Cette fiction a justifié la démocratie moderne, lui donnant un contenu idéologique fort qui ne favorise ni la démocratie, ni l’épanouissement de la nature humaine.

La démocratie procédurale Pr. Cyrille Dounot

Puisque la volonté des modernes s’exerce sans référence à un bien voulu, le régime qui lui est adapté est celui où le juste sera définit indépendamment du bien, ouvrant la voie à l’irréalisme et à la tyrannie.

Le chrétien, citoyen de deux cités abbé Victor Poinsot

L’Église et l’État sont deux sociétés parfaites en leur ordre, sans confusion, mais non pas sans hiérarchie.

Héroïsme sans angélisme un prêtre de la FSSP

La sanctification morale passe toujours le devoir d’état politique qui varie cependant selon la vocation propre à chacun. C’est ainsi qu’il convient de s’engager par les moyens prudemment choisis de façon à toujours éviter le péché, en vue du plus grand des biens possibles.

Canonisation de José Luis Sanchez del Rio Abbé Jacques Olivier FSSP

Canonisation d’un des héros et martyrs de la guerre des Cristeros.

Le libre de Tobie Abbé Alban Cras FSSP

Méditations sur un livre de la Bible peu connu.

Les rites de la tonsure, actes de religion abbé Benoît Maître FSSP

Jeanne d’Arc, une manifestation du don de prophétie au XVe siècle Abbé Jacques Olivier FSSP

Bulletin littéraire

Maxence Hecquart, Les Fondements philosophiques de la démocratie moderne – Louis-Edgar de Pinieux, Le Bien commun – Olivier Rey, Une question de taille abbé Nicolas Télisson, FSSP

Olivier Hanne, Le Génie historique du christianisme Luc Le Garsmeur

Informations complémentaires

Poids 250 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “.REF90-N°XI-XII – Tu es Petrus”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer le menu
×
×

Panier